Info COVID-19, Réouverture

Peut-on se baigner ou se doucher avec ses bijoux ?

11 août 2020

Que ce soit par attachement sentimental, pour mettre en valeur son teint hâlé ou par pur aspect pratique, bon nombre d’entre nous gardent ses bijoux pour se doucher ou se baigner. Habitude tenace s’il en est, nous savons pourtant que les produits nettoyants, piscine et sel de mer ne sont pas sans conséquence sur nos bagues, colliers et autres bracelets.

Alors, a-t-on raison de braver la logique qui voudrait que l’on protège ces biens précieux ? Ou sont-ils plus solides que l’on pourrait croire ? Faisons le point sur cette question maintes fois posée : peut-on se baigner ou se doucher avec ses bijoux ?

Les bijoux qui résistent à l’eau
La question est sur toutes les lèvres : qu’en est-il du diamant, composant principal de la plupart des bagues de fiançailles ? Il ne déroge pas à sa résistance légendaire, puisqu’il est presque impossible de l’abîmer. Il partage cette propriété avec d’autres pierres, notamment le saphir, le quartz et le rubis. Une bonne nouvelle donc, pour répondre aux tendances colorées souvent privilégiées pour la belle saison.

Les bijoux en or ou en argent supportent généralement bien le contact avec l’eau, de même que l’acier inoxydable, grâce à son enveloppe en inox. Attention cependant de ne pas porter de grandes surfaces d’or, que le sable pourrait rayer. L’argent peut également connaître certaines limites, surtout s’il est combiné à des pierres précieuses entre autres.

En ce qui concerne les assemblages de coquillages, de corail ou de perles, ils ne craignent absolument pas l’eau puisque toutes ces matières proviennent de la mer. Surveillez tout de même les soudures et points de colle qui pourraient ne pas être aussi chanceux.
Vous l’aurez compris : la durée de vie de nos bijoux dépend surtout de leur qualité. Même ceux dits « de fantaisie » peuvent se prévaloir de cette loi universelle. Si elle est de bon acabit, la résine par exemple, peut continuer de faire son petit effet sur les plages, et devrait voir les douches et les étés se succéder sans problème.

Plaqués, alliages et fer : baignade interdite !
Même si les plaqués sont en partie constitués d’or et d’argent, cela ne suffit pas à garantir leur beauté éternelle. Plus vous serez au contact de l’eau, plus ils auront tendance à s’oxyder et à laisser apparaitre le métal sous-jacent.

Dans la mesure du possible, prenez le temps de vérifier la composition exacte de vos bijoux. Bien souvent, l’or est en fait un alliage de nickel, de cuivre ou de platine, bref des métaux qui ne sont pas reconnus pour apprécier l’abrasion du sel, et qui peuvent perdre beaucoup de leur superbe si vous décidez de ne jamais vous en séparer.

Effectivement, on a tendance à le négliger, mais la diminution d’éclat est aussi un des dommages – parfois irrémédiable – que l’eau peut avoir sur nos bijoux. La plupart du temps, il vous sera possible de corriger la situation, mais certaines pierres semi-précieuses, naturellement plus fragiles, risquent de souffrir davantage. Dans la mesure du raisonnable, toute altération peut être réparée. De l’eau froide ou tiède avec quelques gouttes de détergent approprié peut suffire à rattraper les conséquences d’un plongeon improvisé. Et n’oubliez pas qu’un rangement ordonné dans une boîte adéquate est gage de pérennité pour vos bijoux.

De manière générale, les bonnes pratiques voudraient que l’on se départisse de tous ses objets personnels avant la baignade ou la douche. Outre le fait de possiblement les abîmer, vous risqueriez aussi de les perdre. Autre solution : troquer vos parures contre des ornements bon marché. Cela vous attristera moins si vous veniez à les égarer ou à les malmener.